jeb-craft Index du Forum
jeb-craft Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

L'histoire de l'Empire Français ...

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    jeb-craft Index du Forum -> Renaissance -> L'Empire Colonial Français
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
IceTea
Membre(s)
Membre(s)

Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2011
Messages: 116
Localisation: Dans Ma Grotte .
Masculin Taureau (20avr-20mai) 狗 Chien
Point(s): 1 448
Moyenne de points: 12,48

MessagePosté le: Ven 16 Déc - 01:30 (2011)    Sujet du message: L'histoire de l'Empire Français ... Répondre en citant

Le XVIe siècle fut celui de la Renaissance. Au plan des idées, en dépit des guerres d'Italie et des guerres de religion qui ravagèrent la France tout au long du siècle, le pays vécut une période d'exaltation sans précédent: le développement de l'imprimerie (inventée au siècle précédent), la fascination pour l'Italie, et l'intérêt pour les textes de l'Antiquité, les nouvelles inventions, la découverte de l'Amérique, etc., ouvrirent une ère de prospérité pour l'aristocratie et la bourgeoisie. Pendant que la monarchie consolidait son pouvoir et que la bourgeoisie s'enrichissait, le peuple croupissait dans la misère et ignorait tout des fastes de la Renaissance.


La renaissance est le temps des peintres, des sculpteurs qui sont employés pour les grands rois comme en France avec François 1er, à l'exemple de Léonard de Vinci qui finit sa vie au Clois Lucé.


    

    
Des historiens ont considéré comme point de départ de ce mouvement en France, le début des Guerres d'Italie (1492 ou 1515), la période se terminant avec le début des guerres de religions (1562), la signature de l'Edit de Nantes (1598) ou la fin du règne d'Henri IV (1610).    
    
En bref, la Renaissance couvrira la quasi-totalité du XVIe siècle.    


    
En France, la Renaissance a ceci de spécifique que, après le règne centralisateur de Louis IV Le Gros, le pouvoir du roi s'accentue sur ses vassaux. On passe progressivement d'un régime de suzeraineté à un régime de souveraineté.


En fait, l'évolution des techniques de guerre a une influence indirecte sur ce changement. La défense des châteaux forts devient progressivement inefficace du fait de l'invention de nouvelles armes de guerre à plus longue portée (Bombarde), de sorte qu'il faut imaginer de nouveaux systèmes défensifs. L'inefficacité de l'armée française pendant certains épisodes de la guerre de Cent Ans (Bataille d'Azincourt, 1415, notamment) est révélatrice de ce changement.


Les seigneurs féodaux dont les « privilèges » dans la société médiévale sont compensés par leur responsabilités sur la population environnante en cas d'agression de la communauté locale, n'ont plus le même rôle. Ils prirent des responsabilités militaires au niveau « national » (et non plus local (en langage moderne), conservant néanmoins leurs privilèges.
La hiérarchie des suzerainetés s'en trouve bouleversée. Il faut donc redéfinir les responsabilités réciproques du monarque, devenu le garant de la sécurité du pays unifié. Le principal théoricien de la définition du principe de souveraineté est Jean Bodin.


François Ier est ainsi l'un des premiers monarques français, au sens propre du

terme (dans le système féodal, les rois sont suzerains de leurs vassaux, qui prêtaient serment d'allégeance). On ne voit apparaître l'absolutisme, à proprement parler, qu'avec Henri IV, dont les responsabilités sont accrues à la suite de l'édit de Nantes (1598), et surtout avec Louis XIII (sous l'influence très forte de Richelieu), et avec Louis XIV, appuyé sur ce point par Bossuet.
    


La manifestation la plus évidente de la Renaissance en France est l'édification de châteaux résidentiels dans le Val de Loire ainsi qu'en Ile-de-France. Les prémices sont constituées par des châteaux dans un style prérenaissance construits dans le Berry, près de Bourges (capitale du roi Charles VI, proche de l'actuelle route Jacques-Cœur), alors que le nord de la France n'est pas encore totalement remis des séquelles de la guerre de Cent Ans.
Les plus grands châteaux de la Renaissance sont construits en Touraine. Les principaux protagonistes en sont les rois Charles VIII, Louis XII, François Ier. La duchesse Anne de Bretagne joue aussi un très grand rôle…




L'architecture de ces châteaux tranche avec celle des châteaux forts construits à partir du XIe siècle. D'ailleurs, dans un premier temps, le style renaissance est utilisé lors de travaux d'agrandissement, d'embellissement ou de modernisation des constructions médiévales préexistantes. On voit, au château de Blois par exemple, une transition entre le gothique flamboyant (dit aussi « tardif ») et le style Renaissance. Par la suite, on hésite plus à construire de toutes pièces des édifices entièrement « Renaissance ». Ainsi, Chambord et les autres châteaux construits ultérieurement, notamment ceux de la « deuxième renaissance », présentent une unité de style.




François Ier fait appel à des artistes italiens pour la construction de ces châteaux : Chambord aurait été ainsi conçu par Domenico Bernabei da Cortona dit « Boccador ». Le château d'Ancy-le-Franc, lui, a été conçu par l'architecte italien Sebastiano Serlio non pour le roi mais pour un grand seigneur du royaume, Antoine III de Clermont, et ses salles sont ornées de fresques attribuées au Primatice et à d'autres peintres de l'Ecole de Fontainebleau, ce qui témoigne de l'influence qu'ont eu les demeures royales, ici le château de Fontainebleau décoré par ces mêmes artistes, sur le goût de la haute société à partir du règne de François Ier.




En Ile-de-France, le Château d'Ecouen, dans le Val d'Oise, dont les plans ont été dressés par Jean Bullant est l'un des principaux témoignages de l'architecture du milieu du XVIe siècle. Il a d'ailleurs été choisi pour accueillir le Musée national de la Renaissance.
Mais peu à peu les architectes français commencent à s'approprier le nouveau style Renaissance : les plus célèbres du XVIe siècle sont Pierre Lescot (qui a notamment travaillé au Louvre, construisant l'aile aujourd'hui connue sous le nom d'aile Lescot), Philibert Delorme et Jacques Androuet du Cerceau (surtout connu pour ses remarquables gravures de bâtiments).


Outre Blois, Chambord, Fontainebleau, Ecouen, Ancy et le Louvre d'autres châteaux majeurs de la Renaissance française encore existants aujourd'hui sont les châteaux d'Amboise, d'Azay-le-Rideau, de Gaillon, de Villandry, de Chenonceau et d'Anet. Le val de Loire possède une exceptionnelle densité de châteaux et manoirs datant de la Renaissance ou ayant fortement remanié à cette époque où la cour royale y séjournait régulièrement. Connus sous le nom de châteaux de la Loire, certains d'entre eux comptent parmi les plus remarquables et célèbres édifices de la Renaissance française.


Dans le domaine religieux, les églises construites à la Renaissance sont moins nombreuses que les demeures civiles mais il en existe encore un certain nombre. De plus le style gothique continue d'être largement employé pendant la première partie du siècle comme par exemple au monastère royal de Brou.



Des exemples significatifs d'architecture Renaissance se rencontrent notamment à l'Église Saint-Eustache (qui marque les débuts de la transition entre gothique et renaissance) et l'Église Saint-Étienne-du-Mont à Paris, à l'Église Saint-Acceul à Ecouen, à l'Église Saint-Michel de Dijon, à l'abbaye de Fontevraud (notamment les cloîtres et la salle capitulaire), à la cathédrale Saint-Louis de Blois et à la cathédrale du Havre.



Enfin, il existe une spécificité propre à de nombreuses églises bâties au XVIe siècle dans l'ouest de la Bretagne et qui sont entourées de ce que l'on appelle des enclos paroissiaux, enclos qui incorporent généralement, outre l'église, une porte triomphale, un ossuaire, un calvaire et une enceinte construits dans un style renaissance local mais très riche.




Les grandes demeures citadines adoptent également le style Renaissance et se développent les hôtels particuliers entre en cour et jardin comme à l'hôtel Carnavalet à Paris. Outre Paris des villes comme Lyon, Toulouse, Besançon ou Metz sont particulièrement riches de maisons et d'hôtels en style renaissance. Parmi les demeures les plus célèbres on peut citer l'hôtel de Bagis et l'hôtel d'Assézat à Toulouse, le logis Pincé à Angers, l'hôtel de Bullioud et l'hôtel de Gadagne à Lyon, l'hôtel d'Escoville à Caen, la maison des Têtes à Metz, l'Hôtel d'Haussonville et l'hôtel de Lillebonne à Nancy, le Palais Granvelle et l'Hôtel de ville à Besançon.
    

    
    

_________________
[img:eecf019b10]http://frise.netenviesdemariage.com/reglettes/bandeau_11112318139.png[/img:eecf019b10]

[url:eecf019b10=http://jeb-craft.xooit.fr/image/67/8/7/4/averycatxp8-2f80684.gif.htm][img:eecf019b10]http://img.xooimage.com/files67/8/7/4/averycatxp8-2f80684.gif[/img:eecf019b10][/url:eecf019b10]


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 16 Déc - 01:30 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    jeb-craft Index du Forum ->
   L'Empire Colonial Français
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template higlightSilver created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com